Press Releases
print

En 2015, IFC étend son soutien aux infrastructures, aux entrepreneurs et aux États fragiles en Afrique


À Dakar:
Zibusiso Sibanda
Téléphone : +221-777-400-238
Email:
ZSibanda@ifc.org

À Johannesburg
Desmond Dodd
Téléphone: +2711 731 3053
Email:
ddodd@ifc.org

À Nairobi

Neha Sud

Téléphone: +254 202937403

Email:
Nsud@ifc.org


Nairobi, Kenya/Dakar, Sénégal, 15 septembre 2015 - IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, a annoncé aujourd'hui avoir engagé 3,7 milliards de dollars dans des financements et des mobilisations de long terme en Afrique subsaharienne au cours de son exercice fiscal 2015. La stratégie d'IFC en Afrique vise à combler les lacunes de la région en termes d'infrastructures, bâtir des industries productives et mener des approches commerciales inclusives par le biais du financement des entreprises privées et de la fourniture de conseils au secteur privé et aux gouvernements. Les chiffres du financement de 2015 sont à comparer à ceux de l'année dernière de 3 milliards de dollars engagés.*

« L'augmentation des investissements d'IFC en Afrique en 2015 est le reflet des opportunités d'investissement et de notre capacité à cibler les secteurs clés essentiels pour le développement de l'Afrique », a déclaré Oumar Seydi, Directeur d'IFC pour l'Afrique de l'Est et australe. IFC appuie des projets qui contribuent à soutenir les entrepreneurs et les petites entreprises et s'intéresse à des projets dans les secteurs cruciaux de l'Afrique subsaharienne, notamment les infrastructures et l'agroalimentaire ».


Les projets du secteur privé qui développent les infrastructures par le biais du transport de l'énergie et des services collectifs ont bénéficié de nouveaux financements d'IFC pour un montant total de 1,1 milliard de dollars au cours de cet exercice fiscal. Quatre nouveaux mandats de partenariat public-privé ont été signés, qui contribueront à l’amélioration des soins de santé au Mozambique et à la promotion de la production énergétique au Ghana, en Tanzanie et en République démocratique du Congo. IFC a fourni une large gamme de conseils aux gouvernements et aux investisseurs privés dans des projets dans 30 pays.

IFC a engagé 246 millions d'USD dans des environnements fragiles et touchés par des conflits en Afrique subsaharienne, soutenant des projets dans les secteurs de la finance, de l'exploitation minière, des infrastructures et des petites entreprises. Cela incluait des engagements de nouveaux investissements d'un montant total de plus de 80 millions de dollars dans des sociétés et institutions financières en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone dans le cadre d'un objectif triennal de 450 millions de dollars visant à augmenter les nouveaux investissements dédiés à la lutte contre Ebola et au soutien du redressement économique dans les pays les plus affectés par l'épidémie.


IFC a investi 1,2 milliard de dollars, y compris des capitaux mobilisés auprès de partenaires, dans le secteur financier en Afrique. Les investissements d'IFC dans des banques et institutions financières ont contribué à accorder des prêts à des entrepreneurs. Dans le même temps, IFC a octroyé plus de 500 millions de dollars pour encourager des industries clés, notamment l'agroalimentaire et les soins de santé.


« IFC cherche à s'appuyer davantage sur le secteur privé pour répondre aux besoins cruciaux, en particulier l'accès à l'énergie et d’autres infrastructures » a déclaré Vera Songwe, Directrice d'IFC pour l'Afrique de l'Ouest et centrale. Notre travail avec les institutions financières consiste à aider les entrepreneurs et à renforcer les entreprises détenues par des femmes sur le continent. IFC cherche à avoir un impact important en termes de développement dans la région, en particulier dans les États fragiles où le développement du secteur privé est difficile, mais essentiel pour la croissance.

IFC a également publié aujourd'hui des données sur le développement pour l'année 2015, qui indiquent que ses activités ont produit de l'électricité pour 14 millions de personnes, raccordé 2,7 millions de nouveaux abonnés aux services de téléphonie, touché plus d'un million d'agriculteurs, délivré des soins de santé à un million de patients et octroyé des prêts à deux millions d'entrepreneurs en Afrique subsaharienne.

Vous pouvez consulter les points forts des projets
ici.

À propos d'IFC

IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution internationale de développement exclusivement dédiée au secteur privé sur les marchés émergents. Travaillant avec plus de 2 000 entreprises dans le monde, nous utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour créer des opportunités là où elles sont les plus nécessaires. Au cours de l'exercice 2015, nos investissements de long terme dans les pays en développement ont augmenté pour se situer à près de 18 milliards d'USD, aidant le secteur privé à jouer un rôle essentiel dans l'effort mondial visant à mettre fin à la pauvreté extrême et à favoriser une prospérité partagée. Pour plus d'informations, veuillez vous rendre sur le site
www.ifc.org

Restez connecté

www.facebook.com/IFCAfrica
www.twitter.com/IFCAfrica
www.youtube.com/wbifc
www.ifc.org/SocialMediaIndex

* Note aux éditeurs

Au début de l’exercice fiscal 2015, IFC a modifié sa pratique de compte rendu concernant les montants des investissements. Pour aligner notre approche sur celle des banques commerciales, nous rendons maintenant compte des investissements financiers de court terme séparément des investissements de long terme. Les investissements de court terme sont rapportés, comme l'encours moyen pour l'année. Les données fournies dans cette publication sont calculées selon la nouvelle politique de compte rendu, et ne doivent donc pas être comparées aux publications des années précédentes.